Pour le lancement de son album ovni « Glamour à mort » (avec ses complices Philippe Katherine et Gonzales), Arielle Dombasle débarque dans  mon cabinet des curiosités de Darkplanneur. Celle qui se définit comme une « extraterrestre »,une « super héroïne » ne donne pas dans le politiquement correct : au programme : Sadomasochisme, sarkozisme, capote, la mort, BHL et les américains, liberté de création tout y passe.Rencontre avec un Sainte Glamour…Sainte Arielle !

Vignette_actu_Arielle
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

 
Le Site d’Arielle Dombasle`

NO COMMENTS

Leave a Reply