« LA COMMUNICATION A BATTU LE MARKETING…JE NE SUIS PAS SUR QUE LES ENTREPRISES Y ONT GAGNE » DRILLECH DANS DARKETING

Darketing , saison 3 épisode 3, le nouvel épisode de l’émission réalisée par l’ISEG Marketing & Communication School, et Darkplanneur, dédiée à l’actualité littéraire du marketing, est en ligne. Invité de ce nouveau numéro, Marc Drillech, directeur général de IONIS Education Group, nous parle ici des mutations du boycott et des nouvelles questions qu’il soulève, sujet de son nouveau livre Le Boycott, paru aux éditions FYP.

 

L’auteur met en avant la menace de boycott plus présente sur les entreprises, les institutions et les nations. Le consommateur, citoyen, client est désormais un acteur qui dispose de nouveaux moyens pour s’exprimer et pour organiser son discours de mécontentement, notamment via les réseaux sociaux. Chacun détient beaucoup plus de moyens d’attirer l’attention. Mais si le boycott est défini par l’individu : « je décide de ne pas consommer », il devient un véritable mouvement quand plusieurs personnes se rassemblent autour d’une même action et que celle‑ci trouve un écho médiatique.

La fonction première de la consommation de répondre à un besoin ou désir, peut être rationnelle, explique Marc Drillech, mais si le consommateur entame une réflexion sur les paramètres composant l’achat (la marque, l’entreprise, son passé, ses prises de position...) alors apparaît le combat entre « l’homo consommateur » et le citoyen client réfléchi.

Avant de lancer l’initiative d’un boycott, l’individu doit être capable de définir s’il s’oppose à un produit, une technologie, une marque, une entreprise, une institution, un État. La cible du boycott dispose alors de 2 manière de répondre : par la communication ou en donnant la priorité à sa relation avec l’individu. S’engage alors la bataille de la réputation qui a remplacé aujourd’hui, la bataille de l’image.

 

L’auteur évoque enfin le phénomène du cliquisme. Selon lui, si ce dernier n’est pas porteur de la même force d’engagement qu’une manifestation, il peut représenter le premier engagement politique d’un adolescent et ne doit pas être déconsidéré.

Partager cet article

A propos de l'auteur :

Directeur du Planning Stratégique de Publicis EtNous Créateur du site Darkplanneur (2005) Animateur de l'émission Le Cabinet des Curiosités
Suivez-moi sur Twitter !

Inscrivez vous à la newsletter


Keynote Darkplanneur












Site Meter