Muriel Cousin dans l’Interview très Stratégique

Nous sommes fan chez Darkplanneur de Muriel Cousin, depuis des années (avant même de connaitre Stéphane Guillon), nous l'avons interviewé sur une problématique stratégique : l'Humour sous un gouvernement de gauche

Darkplanneur : "Votre duo avec S Guillon a été sardonique sous Sarkozy, comment vivez-vous la présidence Hollande ?"

 
Muriel Cousin : "Nous pensions qu'aucune équipe dirigeante ne pourrait autant nous faire rire que celle composée par Sarkozy, Morano, Copé, Woerth et consorts...
Souvent il suffisait de recopier, un bêtisier permanent assorti d'une surexposition médiatique. D'ailleurs Stéphane s'entendait souvent dire: "quand la gauche sera au pouvoir, vous serez au chômage!!"
Et bien là, je peux vous dire que comme source d'inspiration pour les humoristes, à Gauche, ils sont au taquet!!!
À vrai dire par les temps qui courent, le problème des humoristes, ce serait plutôt la trop grande profusion de sujets! D'une part la Droite qui continue de leur offrir des florilèges: de Christine Boutin et tous les "manif pour tous" à Jean-François Copé, en passant par Nicolas Sarkozy qui continue même à faire parler de lui.... Et d'autre part la Gauche, loin d'être en reste, avec l'affaire Cahuzac bien-sûr et le psychodrame social et politique qui en découle, jusqu'aux saillies truculentes de Valérie Trierweiller....
De toute façon, ni Stéphane, ni moi, ne sommes militants, notre regard n'est pas militant. Auquel cas, il y aurait toujours le risque d'une forme de discipline, de "mauvaise foi" de Parti. Ce que nous votons est personnel, mais l'humour politique se doit paradoxalement de conserver une forme d'apolitisme, de rester libre d'une appréciation juste et instinctive des événements, même (et surtout?) si cela va à l'encontre de ceux pour qui nous aurions voté."
 
D: "Les humoristes semblent bien moins violents aujourd'hui, la Gauche chloroforme t'elle l'humour ?"
 
MC : "haha! N'est-ce pas une question de Droite? Genre: les humoristes sont méchants avec la Droite et trop gentils avec la Gauche? D'ailleurs serait-ce à dire que l'humour est de Gauche?
En fait, au risque de vous vexer, je pense en réalité que la Gauche (en général) est à la fois moins susceptible et plus maligne face aux humoristes.
Lorsque Stéphane a écrit des papiers, tout sauf complaisants sur Hollande, Aubry, Ségolène Royal, Montebourg, les Verts, etc...., aucun n'a sur-réagit, ni menacé à l'instar de certains politiques de Droite.
En tout cas, si certains craignaient que la gauche ne chloroforme l'humour, je pense qu'ils sont rassurés car ces derniers s'avèrent de très gros producteurs de "grains à moudre"!"
 
D : 'Stéphane vanne doucement le gouvernement, mais le buzz n'est pas là, on est loin du coup sur l'élection de l'UMP ? L'UMP est-il plus "bankable" qu'un PS ?"
 
MC : "En fait Stéphane est parti dans d'autres aventures, théâtre et cinéma, et n'a pas pour le moment de "tribunes" ou chroniques pour "vanner", mais je peux vous assurer que s'il en avait, il ne vannerait pas "doucement"..."
 
D : "Quelles sont les personnalités qui vous inspirent aujourd'hui, Cahuzac, Trierweiler ? Peut-on rire de Melenchon ?"
 
MC : "Moi en ce moment, j'ai une "passion" pour Christine Boutin, sa puissance comique est aussi large que celle Nadine Morano. Quant à Cahuzac, il me donne plus envie de vomir que de rire. Son paroxystique et immoral "faîtes ce que je dis, pas ce que je fais"  créé un antiparlementarisme primaire toujours toxique pour la démocratie. Il aurait mieux fait de se greffer des couilles plutôt que de greffer des cheveux aux autres!"
 
D : "Comment voyez vous l'avenir du president Hollande ?"
 
MC : "Je ne suis pas journaliste politique et comme je dis toujours à mes enfants "il ne faut pas baisser les bras, on risquerait de le faire deux secondes avant le miracle", toutefois, ce n'est pas moi qui irait lui piquer son job!!
De toute façon, on s'en fout de comment je vois l'avenir du président, ce qui compte, c'est la vision que notre président à de notre avenir.
À mon sens, la faute originelle de François Hollande, c'est d'avoir dit, -j'aime pas les riches-, comme si on ne pouvait donc pas être riche et de Gauche... on voit l'écho terrifiant que l'affaire Cahuzac donne à cette assertion pour le moins lapidaire."
 
D : "Comment va l'Humour en France ?"
 
MC : "houla! Plutôt bien il me semble. Il n'y a jamais eu autant de spectacles, d'émissions, de chroniques d'humour. Et puis si j'aime Twitter, c'est parce que très souvent je lis des choses qui me font rire, l'humour reste une très bonne courroie de transmission de l'actualité."
 
D: "Votre avenir proche, est-il toujours le One Man Show, sans Stéphane Guillon ?"
 
MC : "Ah non, par pour le moment! Je suis très concentrée sur l'écriture d'un scénario, je ne travaille qu'avec moi et pour moi!!"
 
D: "Vous avez inventé un concept, Muse d'Humoriste, facile à vivre ?"
 
MC : "Je ne sais pas si j'ai inventé un concept!! En tout cas Muse évoque un côté un peu passif: il suffit d'exister pour inspirer. Alors qu'il m'a semblé concrètement être très active... dans l'ombre mais active! Nous fonctionnions plus comme un duo interactif et complémentaire"
 
D: "Comment peut-on rire de la Crise ?"
 
MC : "Ce n'est pas "comment peut-on rire de la crise" mais plutôt, -comment ne peut-on pas rire de la crise-, dans le sens quoi faire d'autre pour ne pas déprimer totalement? "Il faut s'empresser de rire de tout, de peur de devoir en pleurer"
Indéniablement, lors de périodes de crise, l'humour est l'élégance du désespoir"
 

Partager cet article

A propos de l'auteur :

Directeur du Planning Stratégique de Publicis EtNous Créateur du site Darkplanneur (2005) Animateur de l'émission Le Cabinet des Curiosités
Suivez-moi sur Twitter !

Inscrivez vous à la newsletter


Keynote Darkplanneur












Site Meter