Interview très stratégique de Wale GBADAMOSI-OYEKANMI, président de l’agence DAREWIN

Darkplanneur : « Qu’est-ce qu’une Social TV agency ? »

Wale Gbadamosi-Oyekanmi : « Il semblerait que DAREWIN soit la 1ère agence de social TV à ce jour, je vais te donner une definition très personnelle .

 Les usages des téléspectateurs et l’environnement concurrentiel de la TV ont énorment changé cette dernière decennie. Que ce soit dans le salon (consoles connectées, haut débit, smartphone, tablette, réseaux sociaux) ou dans le PAF (TNT et les nouveaux entrants type Netflix et Google TV). Beaucoup voient ces bouleversements comme des menaces. Notre agence y voit aussi un formidable terrain de jeu pour développer des marques et expériences audiovisuellles enrichies, pour le plaisir du téléspectateur.

 Notre agence de social TV prolonge le lien entre le téléspectateur et un programme TV à travers une expérience durable. Nos experiences sont souvent digitales. Mais pas toujours…

Le but : développer la notoriété de la marque-programme via la recommendation du public et fidéliser chaque téléspectateur en l’engageant.

 Nos clients : producteurs, distributeurs et diffuseurs de contenus »

D:  » A quoi servent les médias sociaux pour un programme tv ? »

W: « Chaque média social a une spécificité à actionner dans un contexte linéaire ou délinarisée.

 Les plateformes vidéos offrent l’ubiquité donc une disponibilité accrue à un programme TV ou à des extraits.

Facebook est un formidable accélérateur de partage de contenus, un lieu où se retrouvent et se constituent des communauté mais aussi un lieu où se racontent les histoires.

Par exemple sur le programme You Can Dance, l’histoire des 400 danseurs a démarré sur Facebook des semaines avant que la TV ne se concentre sur les finalistes.

Dans le cas de bref. Facebook a permis à 700 000 personnes de se mobiliser contre le SIDA via l’opération capote 3000.

Twitter est la plus grand table de discussion au monde. La plateforme abat les frontières sociales et spatiales. Elle rend possibles et publiques des échanges en temps réel qui semblaient hier impossibles.

Qui aurait pu dialoguer au quotidien avec le Père Fouras il y a encore quelques années ?

Blog, tumblr, Pinterest, Linkedin sont autant de plateformes qui permettent aussi d’aller à la rencontre et d’engager les téléspectateurs. A condition d’avoir la bonne approche vis à vis du public et des usages. »

D: »Quelles sont les spécificités sociales d’un programme tv ? » 

W: « La télévision a déjà une dimension fortement sociale. On la regarde en moyenne 3h47 par jour. On en parle en couple, entre amis, en famille ou entre collègues à la machine à café, au déjeuner ou en soirée.

Des millions de personnes partagent chaque soir une même histoire, une même emotion.

Les marques-programmes peuvent capitaliser sur la puissance du medium TV pour offrir une expérience enrichie à leurs téléspectateurs et saisir les opportunités commerciales associées. »

D: « Quelles fonctions stratégiques données à Twitter & Facebook & Pinterest pour un programme TV ? »

W: « Twitter permet une présence quotidienne, synthétique et personnalisée. C’est le réseau de l’intéraction personnalisée, de la réactivité et de l’influence. C’est un AFP participative.

Facebook permet un ciblage publicitaire très intéressant et offre une force virale à destination du large public grâce à son taux de pénétration.

Aujourd’hui, pour nous, Pinterest est surtout intéressant pour la cible des “digital mums”. 

D: « Est-il possible de se planter quand on fait la promo social de Bref ? »

W: « Bref. est le 2e programme TV le plus commenté au monde!

En 1 saison et 164 minutes, la shortcom française a généré autant de fans que la série international Breaking Bad qui démarre sa 5e saison (3M) !

Bref. c’est une Forumle 1 : puissante, sexy, visible et attendue à chaque tournant. Un enchainement de faux-pas et on est hors-circuit.

Notre approche fut donc d’offrir des expériences surprenantes , de qualité et de proximité aux fans de la série.

L’application iPhone / iPad / Android que nous venons de produire est l’exemple ultime. Téléchargez l’appli et vous pouvez appeler tous les personnages de la série ! Et ils pourront décrocher : une première mondiale. L’appli est 1ère de l’appstore.

 Résultat : http://youtu.be/UgpMsZ2Zd0k« 

D: « Ton agence Darewin travaille t elle en com de crise, si tu devais travailler sur l’image de Strip-tease, quelle serait ton approche? »

W: « Strip-tease a été un peu attaqué sur Twitter mais fut-ce vraiment une situation de crise ?

Striptease se pose en témoin de moment de vies d’anonymes.

Notre approche démarrerait par une question : comment témoigner de la vie d’anonymes aujourd’hui en digital ? Mon petit doigt me dit que cela passerait par les medias sociaux. »

 

NO COMMENTS

Leave a Reply