Pour bien commencer l’année 2012, Darkplanneur vous propose une interview coquine, très coquine… Anna Polina, la Pornstar, se met à nue, et nous dévoile ses secrets : Double Pénétration, Goût du sexe masculin, Crise du Porno, Nicolas Bedos…Vous découvrirez une Pornstar fraiche, chic, intelligente, épanouie dans son art. Moment de complicité entre un Darkplanneur inébranlable et une Anna Polina étonnante.

 

 

Réalisation : Laure Bernard & Eric Darkplanneur Briones
Montage : Anne Laure Marcault
Musique : Justin Chanet

Extraits : Sleeping Beauty de Julia Leigh, Pornochic 20 d’Hervé Bodilis, Inglourious Bitches de Max Candy

 

 

2 COMMENTS

  1. Intéressante interview mais bien trop courte.
    Par contre, à propos du cinéma, c’est réducteur de lui donner une position moralisatrice sur le sexe. Déjà parce que les deux films choisis ne sont pas pertinents : l’un traite d’un comportement sexuel maladif – le personnage de Fassbender souffre au lieu de prendre du plaisir – et l’autre d’un cas très particulier de prostitution.
    Nombreux sont les films à célébrer le sexe comme un plaisir ou une expression de la liberté. Shortbus par exemple, Zabriskie Point, et que dire de l’immense Boogie Nights de P.T. Anderson ? Le sexe et le cinéma, c’est une grande histoire d’amour.

  2. C’est très amusant. J’ai découvert Anna Polina dans Echap, un petit film de genre français très DIY (une histoire de fantôme vraiment naze en fait).
    J’avais justement trouvé qu’elle avait toutes les mimiques d’une actrice porno (sa gestuelle, sa façon de poser sa voix etc.), alors que je ne connaissais pas sa filmographie.

    Comme quoi, il reste compliqué de se diversifier…

Leave a Reply